Compréhension écrite #2 Se couper les cheveux avant l’école

Dans cette compréhension écrite B1, je vous parle d’Antonella, une jeune fille qui a décidé de se couper les cheveux quand elle pourrait retourner à l’école…

Article original (en anglais) : https://www.theguardian.com/artanddesign/2021/nov/20/no-school-no-hair-cut-one-girls-journey-through-one-of-the-worlds-longest-covid-lockdowns-irina-werning

Traduction libre, texte modifié pour être adapté au niveau B1, certains passages ont été coupés.

Se couper les cheveux avant l’école : le choix d’une jeune fille pendant le confinement

Par Naomi Larsoon – Publié le 20 novembre 2021

Photos par Irina Werning

Après avoir coupé ses cheveux, Antonella Bordon ne dormait pas tranquille. À 12 ans, sa première coupe représentait plus qu’un simple changement de style.

Pendant une grande partie de son enfance, Antonella avait de longs cheveux soyeux qui lui arrivaient aux chevilles, avec une teinte si brune qu’ils semblaient noirs. Sa mère et sa sœur les peignaient tous les jours, et enduisaient les mèches d’huile nourrissante. Elles aidaient Antonella à se coiffer pour qu’elle souffre moins de la chaleur de l’été argentin. […]

Même si ses cheveux faisaient partie de son identité, les deux dernières années lui ont montré ce qui était réellement important pour elle. Quand son école a fermé pendant la pandémie, la laissant coincée dans la maison familiale près de Buenos Aires, à suivre les cours sur Zoom avec le téléphone de sa mère, elle rêvait que la situation revienne à la normale. Elle rêvait du jour où elle rejoindrait ses amis en classe et dans les couloirs de l’école. Elle s’est alors fait une promesse : quand ce jour viendrait, elle couperait ses longs cheveux. […]

« J’ai toujours pensé que si je coupais mes cheveux, quelque chose me manquerait. Mais quand l’école a disparu à cause du confinement, c’est exactement ce que j’ai ressenti. » explique Antonella. Toute une partie de son monde n’existait plus. […]

Les écoles ont dû fermer partout dans le monde à cause de la crise du Covid-19, mais c’est en Amérique Latine qu’il y a eu les plus longues fermetures, quand la région luttait contre la propagation du virus. Les enfants d’Amérique Latine ont perdu environ 3 mois de classe supplémentaires par rapport aux autres enfants dans le monde, et plus de 3 millions ne retourneront peut-être jamais à l’école.

En Argentine, la problématique de l’éducation en temps de pandémie est un sujet très politique, qui a mis en avant les inégalités croissantes du pays. Plus de 40 % de la population vivrait sous le seuil de pauvreté, un chiffre aggravé par les confinements nationaux. Les enfants des quartiers les plus démunis ne pouvaient plus compter sur les repas gratuits de l’école, et beaucoup d’entre eux se sont retrouvés isolés à cause d’une connexion Internet instable, ou même d’un manque d’accès à la technologie. […]

Au final, Antonella a manqué 260 jours d’école. Elle a eu de la chance dans le sens où chez elle, l’éducation est une priorité : sa mère lui prêtait toujours son téléphone quand elle avait besoin d’étudier. « Mais parfois, Zoom ne marchait pas bien, dit Antonella, donc c’était impossible d’apprendre, et en vrai je ne comprenais pas grand-chose, je ne trouvais pas les sujets intéressants. Quand je suis à l’école j’aime bien ça, je comprends mieux, et on peut poser des questions. »

« Le confinement a été difficile, alors quand on a recommencé à aller à l’école, j’ai voulu changer quelque chose, j’ai voulu couper mes cheveux. J’avais l’impression d’être une personne différente, parce que je n’étais pas allée à l’école pendant un an et demi. » Quand l’école d’Antonella a rouvert en septembre, elle s’est fait couper les cheveux chez Werning (la photographe) entourée de son père, de sa sœur et de sa mère, qui pleurait pendant qu’elle donnait des coups de ciseaux dans la longue chevelure de sa fille. […]

« En vérité, je n’étais pas triste quand j’ai coupé mes cheveux, j’étais heureuse. Je suis devenue quelqu’un d’autre. »

Compréhension écrite #2 Se couper les cheveux avant l'école 1
Compréhension écrite #2 Se couper les cheveux avant l'école 2

Photos par Irina Werning, photographe basée à Buenos Aires, qui s’intéresse depuis 15 ans aux filles qui ont des cheveux très longs en Amérique Latine.

Vocabulaire

Questions de compréhension écrite B1

VOUS VOULEZ VOIR LA SUITE DES EXERCICES ? ABONNEZ-VOUS ! 🙂

gratuit
  • Vidéos L'actu tout en Français
  • Vidéos Comment on dit
  • Vidéos La Petite Dictée
  • Vidéos Révise ta grammaire
  • Exercices interactifs
  • Bonus abonnés
  • Ressources pédagogiques
  • Audios et vidéos à télécharger
Gratuit
perso
  • Vidéos L'actu tout en Français
  • Vidéos Comment on dit
  • Vidéos La Petite Dictée
  • Vidéos Révise ta grammaire
  • Exercices interactifs
  • Bonus abonnés
  • Ressources pédagogiques
  • Audios et vidéos à télécharger
4€/mois ou 44€/an
pro
  • Vidéos L'actu tout en Français
  • Vidéos Comment on dit
  • Vidéos La Petite Dictée
  • Vidéos Révise ta grammaire
  • Exercices interactifs
  • Bonus abonnés
  • Ressources pédagogiques
  • Audios et vidéos à télécharger
11€/mois ou 60€ pour six mois ou 99€/an

Vous pouvez aussi acheter l’accès sans abonnement

Acheter cet article pour 1.75€

Pour les abonnés PRO : PDF de la compréhension écrite B1 à télécharger

Je vous propose un PDF à télécharger pour utiliser la compréhension orale sans Internet, en cours de FLE.

Le document est imprimable, mais il peut aussi être utilisé en cours en ligne grâce aux champs de texte à compléter et aux cases à cocher.

Dans le PDF, vous trouverez :

  • le texte complet
  • les 4 photos pour illustrer l’article
  • l’exercice de vocabulaire
  • la compréhension écrite complète
compréhension écrite B1
fle B1

Vous voulez télécharger le pack de ressources ?

Abonnez-vous au plan pro, ou achetez cet article à l’unité.

Je m’abonne

Acheter cet article pour 1.75€


Cette compréhension écrite B1 était trop facile ? Vous pouvez essayer une du niveau B2.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.