On apprend à poser des questions en français dès le niveau A1. Il existe plusieurs types de questions, qu’on peut classer en deux catégories.

1- Questions fermées

Seulement deux réponses possibles : OUI et NON (et aussi « peut-être » !).

L’intonation

Une phrase normale (affirmative) peut être considérée comme une question si l’intonation monte à la fin.

À l’écrit, il faut seulement ajouter le point d’interrogation, « ? ».

  • Tu apprends le français. | Tu apprends le français ?
  • Vous parlez espagnol. | Vous parlez espagnol ?

Si vous voulez des exemples de prononciation, allez voir la partie « cas de la phrase interrogative » sur la page de Podcast Français Facile.

Ce type de questions est approprié dans toutes les conversations. Il faut faire bien attention à la prononciation pour que la question soit claire. Si vous n’êtes pas sûr(e), utilisez EST-CE QUE.

Est-ce que ?

EST-CE QUE est la forme interrogative la plus utilisée pour des questions fermées en français, et la plus pratique. Je vous conseille d’utiliser EST-CE QUE si vous apprenez le français. Elle se prononce « esske », ou [ɛskə] en phonétique.

La construction est très simple : EST-CE QUE + phrase + ?

Exemples :

  • Est-ce que tu apprends le français ?
  • Est-ce que tu habites à Paris ?
  • Est-ce que tu aimes lire ?
  • Est-ce que tu as des frères et sœurs ?

Attention ! On ne peut pas poser une question avec EST-CE QUE et une phrase négative : « Est-ce que tu n’es pas Japonais ? »

L’inversion sujet verbe

Ce type de questions est très formel. Je vous conseille de ne pas utiliser l’inversion du sujet et du verbe pour poser des questions en français à l’oral, même si vous parlez à votre directeur. Mais vous pouvez l’écrire, dans une situation formelle.

Il faut inverser le sujet et le verbe de votre phrase pour avoir la question. Voici un exemple :

  • sans inversion : Vous êtes Italien ?
  • avec inversion : Êtesvous Italien ?

Le sujet (vous) et le verbe (êtes) ont bien inversé leurs positions dans la phrase. Il ne faut pas oublier le tiret ( – ) entre le verbe et le sujet. D’autres exemples :

  • Vous parlez anglais. | Parlezvous anglais ?
  • Nous avons rendez-vous à 19h. | Avonsnous rendez-vous à 19h ?

Petite difficulté : les voyelles ! Vous savez qu’en français on n’aime pas quand deux voyelles se suivent à la fin d’un mot et au début du suivant… Pour faciliter la prononciation des questions, on ajoute un « t » entre le verbe et le sujet quand le verbe se termine par une voyelle et que le sujet commence par une voyelle :

  • Donne-elle des cours ? (e-e) = Donne-t-elle des cours ?
  • Habite-il en France ? (e-i) = Habite-t-il en France ?
  • Ira-elle en vacances ? (a-e) = Ira-t-elle en vacances ?

Pour les professeurs de FLE : révisez en classe comment poser des questions en français avec QUE – QUOI – QUEL : quiz à projeter, ou à partager sur votre écran pendant un cours en ligne. 1,50€ dans la boutique, cliquez sur l’image :

que quoi quel cours en ligne

2- Questions ouvertes

Avec une question ouverte, il faut donner une réponse précise, différente de « oui » ou « non ». Quand on fait ce type de question, on a besoin d’un mot interrogatif pour demander une information précise.

Exemples de mots interrogatifs : qui, que, quand, combien, pourquoi, où, comment, etc.

On peut utiliser les 3 types de questions avec des mots interrogatifs : l’intonation, « est-ce que » et l’inversion.

QUI pour connaître l’identité d’une personne

Avec l’intonation

Il faut insérer le mot interrogatif QUI dans la phrase, et monter la voix quand on pose la question :

  • Tu appelles qui ?
  • Qui vient ce soir ?

C’est une forme très utilisée et acceptée dans la majorité des contextes sociaux. Et en plus, c’est la plus facile ! Je vous conseille donc d’utiliser l’intonation quand vous posez des questions en français.

Avec « est-ce que » ou « est-ce qui »

On a : QUI + est-ce que + sujet + verbe ou QUI + est-ce qui + verbe

  • Qui est-ce que tu appelles ?
  • Qui est-ce qui vient ce soir ?

Pour bien utiliser les pronoms relatifs QUI et QUE, allez voir cette vidéo.

Avec l’inversion

Attention, on peut utiliser l’inversion seulement si le pronom interrogatif n’est pas le sujet de la phrase. Par exemple :

  • Tu appelles qui ? = Qui appellestu ?

Dans la question « Tu appelles qui ? », « qui » n’est pas le sujet : c’est « Tu » le sujet de cette question.

Dans la question « Qui vient ce soir ? », « qui » est le sujet, on ne peut pas faire d’inversion. Il faut utiliser la version avec « est-ce qui » si on veut être formel (Qui est-ce qui vient ce soir ?).

COMBIEN pour la quantité

Avec l’intonation

  • Tu as combien de frères et sœurs ?
  • Combien coûte ce gâteau ?

Pour demander le prix, vous pouvez utiliser le classique « C’est combien ? » 🙂

Avec « est-ce que »

COMBIEN + est-ce que + verbe/phrase :

  • Combien est-ce que tu as de frères et sœurs ?
  • Combien est-ce que coûte ce gâteau ?

Avec l’inversion

  • Tu as combien de frères et sœurs ? = Combien astu de frères et sœurs ?

QUAND pour le moment

Avec l’intonation

En général, QUAND est après le verbe pour cette forme de question. N’oubliez pas de monter la voix !

  • Tu pars quand ?
  • Tu es né(e) quand ?

Avec « est-ce que »

QUAND + est-ce que + phrase :

  • Quand est-ce que tu pars ?
  • Quand est-ce que tu es né(e) ?

Avec l’inversion

  • Vous partez quand ? = Quand partezvous ?
  • Vous êtes né(e) quand ? = Quand êtesvous né(e) ?

POURQUOI pour la cause, la raison

Avec l’intonation

Comme QUAND, on doit utiliser POURQUOI au début de la question quand on utilise l’intonation.

  • Pourquoi tu apprends le français ?
  • Pourquoi il ne dit rien ?

Avec « est-ce que »

POURQUOI + est-ce que + phrase

  • Pourquoi est-ce que tu apprends le français ?
  • Pourquoi est-ce qu’il ne dit rien ?

Avec l’inversion

  • Pourquoi vous apprenez le français ? = Pourquoi apprenezvous le français ?
  • Pourquoi il ne dit rien ? = Pourquoi ne ditil rien ?

OÙ pour le lieu, l’endroit

Avec l’intonation

En général, on utilise OÙ à la fin de la phrase dans une question avec l’intonation.

  • Il va où ?
  • Tu travailles où ?

Avec « est-ce que »

OÙ + est-ce que + phrase

  • Où est-ce qu’il va ?
  • Où est-ce que tu travailles ?

Avec l’inversion

On place OÙ au début de la question :

  • Il va où ? = Où va-t-il ?
  • Vous travaillez où ? = Où travaillezvous ?

COMMENT pour la manière, la façon de faire

Avec l’intonation

COMMENT peut être placé à différents endroits de la phrase. Quand on l’utilise au début de la question, c’est moins familier.

  • Comment il va à l’université ? / Il va comment à l’université ? (familier)
  • Comment on fait cette recette ? / On fait comment cette recette ? (familier)

Avec « est-ce que »

COMMENT + est-ce que + phrase

  • Comment est-ce qu’il va à l’université ?
  • Comment est-ce qu’on fait cette recette ?

Avec l’inversion

COMMENT va au début de la question.

  • Comment il va à l’université ? = Comment va-t-il à l’université ?
  • Comment on fait cette recette ? = Comment faiton cette recette ?

QUE et QUOI pour poser une question sur un verbe, une action

Ces deux pronoms interrogatifs sont plus compliqués à utiliser que les autres pour poser des questions en français. Ils servent à poser une question sur un verbe.

Avec l’intonation

C’est la forme la plus familière. On utilise QUOI après le verbe :

  • Il fait quoi ?
  • Vous dites quoi ?
  • On mange quoi après ?

Avec « est-ce que »

C’est la forme la plus neutre, ni formelle ni informelle. On utilise QU’EST-CE QUE = QUE + est-ce que + sujet + verbe :

  • Qu’est-ce qu’il dit ?
  • Qu’est-ce que vous dites ?
  • Qu’est-ce qu’on mange après ?

Avec l’inversion

QUE doit s’utiliser avec l’inversion sujet verbe, c’est donc plus formel :

  • Il fait quoi ? = Que faitil ?
  • Vous dites quoi ? = Que ditesvous ?
  • On mange quoi après ? = Que mange-t-on après ?

3- Les questions avec QUEL

Pour réviser les questions en français, regardez cette vidéo et allez faire les exercices ici :

QUEL sert à poser une question sur un nom. C’est un adjectif interrogatif, donc il doit s’accorder (masculin, féminin, pluriel) avec le nom.

QUEL + masculin singulier | QUELS + masculin pluriel
QUELLE + féminin singulier | QUELLES + féminin pluriel

C’est la même prononciation pour toutes les versions !

On l’utilise de deux manières :

QUEL + nom ou QUEL + verbe être

  • Quel est ton numéro de téléphone ? = C’est quoi ton numéro de téléphone ? (familier)
  • Tu aimes quels sports ?
  • Tu veux un vêtement de quelle couleur ?
  • Quelles sont tes chansons préférées ? = C’est quoi tes chansons préférées ? (familier)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *