Cours particuliers, ou tutoring, cours privés, cours individuels etc : il existe tout un tas de manières de parler des cours avec un seul élève.

Je suis une adepte des cours particuliers. Je ne dis pas que je n’aime pas enseigner en groupe : je m’amuse davantage avec une classe, mais je sais qu’en cours privé je peux vraiment observer et construire les progrès de l’apprenant en face de moi.

Avec l’essor de certaines plateformes, les cours particuliers en ligne fleurissent. Et pour cause : ils répondent à une demande croissante de flexibilité de la part des élèves, mais aussi au besoin de certains de se sentir mieux suivis, de progresser selon un rythme individuel, et non pas selon le rythme de la classe.

Enseigner via une plateforme de cours en ligne

Je suis moi-même inscrite sur la plateforme Preply. Il en existe d’autres, comme Italki et Superprof, sur lesquelles vous pouvez proposer des cours individuels en ligne. Je vous invite à indiquer en commentaire d’autres plateformes que vous pourriez nous recommander.

Attention : en général, la concurrence est rude. Et pas seulement parce qu’il y a beaucoup de professeurs de FLE qui ont une annonce, mais aussi parce que certains baissent les prix à un point qui peut nous faire pleurer. Mais bon, selon le pays où ils vivent, ça peut leur permettre de se débrouiller suffisamment…

Quand vous créez votre profil, insistez bien sur vos diplômes de FLE, si vous en avez, et sur votre expérience. Faire une vidéo de présentation aidera ceux qui consultent votre profil à se décider. Pour ma part, c’est dès que j’ai ajouté une vidéo que les demandes ont commencé à arriver.

Pour être dans la légalité, vous devez vous déclarer comme « micro-entrepreneur » (c’est comme ça qu’on dit aujourd’hui) si vous payez vos impôts en France. Ça se fait auprès de l’URSSAF pour les enseignants. Vous paierez 22% d’impôts sur les chiffres d’affaire que vous déclarerez.

Un conseil : en fixant votre prix, ayez bien en tête deux choses. D’abord, le pourcentage que prend la plateforme : sur Preply ils me prennent actuellement 22% du prix de mon cours, tout de même. Il n’y a pas de commission sur Superprof, il me semble. Deuxièmement, les impôts de freelance. Un exemple : si vous êtes en France et que vous prévoyez de gagner au moins 15€ nets par heure de cours au début, prévoyez de fixer un prix minimum de 25€ (25€-22% = 19,5€, encore -22% = 15,21€)(c’est terminé pour la partie maths).

Je suis loin d’être une spécialiste du sujet, et l’administratif est tout sauf une passion, donc je vous renvoie vers le blog de J’aime la paperasse si vous voulez en savoir plus sur le régime de la micro-entreprise.

Que faire pendant le premier cours ?

Donner des cours particuliers en ligne 1

La plateforme où je donne des cours prévoit une heure gratuite pour la première séance (« heure d’essai »). Ça me semble assez long, je pense qu’une demie-heure gratuite suffirait pour un premier contact.
Si l’élève a annoncé un niveau A1 ou A2, je commence en anglais ou dans sa langue maternelle : je me présente et j’explique un peu comment je structure mes cours, et on parle de ses objectifs. Ça ne dure pas plus de 10 minutes, c’est essentiellement pour rassurer l’apprenant sur mon professionnalisme.

S’il s’agit d’un cours de niveau A1 ou A2, je passe ensuite à une évaluation (sans dire que c’en est une) : je pose des questions à l’oral, très faciles au début, de plus en plus complexes.
– Comment tu t’appelles ? Tu viens d’où ? Tu habites où ?
– Tu as quel âge ? C’est quand ton anniversaire ?
– Tu as des frères et sœurs ? Tu peux me présenter ta famille ?
– Qu’est-ce que tu aimes faire ? Tu as des loisirs, des activités ?
– Pourquoi tu apprends le français ?
– Qu’est-ce que tu manges en général ?
– Est-ce que tu travailles ? Tu pourrais me parler un peu de ce que tu fais ?
– Qu’est-ce que tu vas faire demain ?
– Qu’est-ce que tu as fait hier ?
– Tu pourrais me parler de ton dernier voyage ?
– Tu aimerais aller en France ou dans un pays francophone ? Pourquoi ?

Je m’arrête dès que l’apprenant(e) a des difficultés à répondre à deux questions à la suite, et je note bien ces difficultés pour plus tard. Si, au contraire, il ou elle arrive à répondre à toutes les questions, j’enchaîne avec une discussion plus poussée, pour voir si l’apprenant a vraiment un A2 ou s’il est plutôt B1/B2 (on sait la difficulté de certains à s’auto-évaluer).

S’il s’agit d’un premier cours avec un(e) élève de B1/B2, je lui demande de se présenter, et on enchaîne ensuite sur une conversation à partir d’un support. J’aime bien utiliser des images, le site Unsplash est formidable pour des images libres de droit et de qualité.

Je prépare toujours une petite leçon au cas où, en général sur les temps du passé, les souvenirs, etc. Les temps du passé sont (presque) toujours problématiques pour les apprenants de français, donc j’aime commencer par une révision pour le premier cours en ligne, s’il y a le temps. Je pars en souvent d’un petit texte (un article de presse par exemple) que je didactise, ou de l’unité pédagogique d’un manuel.

Comment je prépare un cours individuel en ligne

Après le premier cours en ligne, je fais un bilan qui me servira à préparer les prochains cours particuliers.

J’ai toujours une liste des compétences attendues pour tel ou tel niveau, que j’ai construite à partir des différentes méthodes de FLE que j’ai utilisées (Totem et Entre Nous) et de mon expérience personnelle.

Grâce à cette liste, j’ai mis au point cet outil pour les cours particuliers en ligne : le bilan de compétences, qui facilite le suivi pour vous, les profs. Ça permet de garder une trace de ce qui est à revoir, et de ce qui est déjà acquis. Les élèves de cours particuliers ont souvent un historique assez irrégulier avec le FLE (cours interrompus, apprentissage en dents de scie). Quand je remplis un bilan de compétences après le premier cours, j’identifie tout de suite ce que je voudrais travailler en priorité avec un(e) élève, en tenant compte de ses objectifs.

bilan de compétences cours en ligne prof

Je vous invite à tester le bilan de compétences gratuitement si ça vous intéresse.

À partir des compétences plus ou moins maîtrisées, j’établis un plan de progression (sans trop rentrer dans les détails) pour les 5 prochains cours.

Pour chaque cours particulier d’une heure, je divise le temps en deux parties. La première est dédiée à la révision et à la correction :
– on revient sur les erreurs faites par l’apprenant(e) la dernière fois (je les note toujours dans un cahier pendant le cours)
– on révise le vocabulaire du dernier cours
– on corrige les devoirs, si j’en ai donné

La seconde partie est réservée à une nouvelle leçon, à partir d’un document que je conçois. Je n’utilise pas de manuels, mais j’aime bien y piocher des idées. En général, je pars d’un texte ou d’un audio, et j’enchaîne sur une compétence langagière, grammaticale ou lexicale. On pratique exclusivement à l’oral, je ne fais jamais de production écrite pendant mes cours particuliers en ligne.

Voici un exemple de leçon pour une de mes élèves A2 (révisions passé composé/imparfait), en adaptant un dialogue de Totem A1 et une page de la Grammaire Progressive :

Est-ce que je donne des devoirs en cours particuliers ?

Dès le premier cours, je demande toujours à l’apprenant de combien de temps il dispose par jour pour faire un peu de français. Cette question est un peu déroutante pour certains (« non mais je suis trop occupé(e) »), donc j’ajoute que même 5 minutes par jour, c’est déjà très bien pour progresser.

Bien entendu, si certaines personnes ne veulent pas travailler leur français en-dehors de la classe, je respecte cette volonté. Sur les élèves auxquels j’enseigne actuellement, deux n’ont jamais de devoirs. Pour les autres, je m’adapte : je donne des petites tâches qui leur prennent entre 5 et 15 minutes par jour.

Après chaque cours en ligne je fais un petit planning sous forme de tableau, avec des exercices, des vidéos à regarder, des chansons à écouter, du vocabulaire à utiliser, des petits textes à écrire… Ce qui compte, c’est de s’adapter au rythme de votre élève et à ce qu’il aime faire en français.

Voici un exemple :

J’utilise souvent mes vidéos et exercices de Révise ta grammaire et mes compréhensions orales de L’actu tout en français pour mes apprenant(e)s de niveau A1 et A2.

Quels outils en ligne pour un cours de FLE ?

J’ai appris à enrichir mes cours particuliers en ligne avec des outils que mes apprenants et moi pouvons facilement utiliser.

Pour le vocabulaire je vous conseille le site Quizlet, qui propose plein d’exercices sympas pour que les apprenants révisent efficacement. Tout d’abord vous devez créer des flashcards (le mot + sa traduction). Un lien est ensuite généré pour le set que vous venez de créer, et vous pouvez donc le partager avec votre élève de cours en ligne.

Au lieu de partager un Google Doc pour les exercices et activités à l’écrit (moins j’utilise Google, mieux je me sens), je vous conseille Framapad. C’est gratuit, et ça ne collecte pas vos données. Vous n’avez pas besoin de compte, et votre apprenant(e) non plus : générez simplement un lien en cliquant sur Create a Pad, et gardez-le sous le coude.

J’image que vous connaissez déjà Le Point du FLE, sinon je vous suggère vivement d’aller y piocher des exercices et des références d’autres sites de FLE. Ce site me sert beaucoup pour trouver des devoirs à donner à mes apprenants.

Enfin, il y a l’application que moi et Thomas avons créée : le bilan de compétences. Il est facile d’utilisation, et personnalisable comme vous le souhaitez : vous pouvez ajouter ou supprimer des compétences, masquer des niveaux, écrire des commentaires pour votre élève. Essayez-le gratuitement, ça ne vous engage à rien :

bilan de compétenjces en ligne

J’espère que cet article vous a plu, et qu’il vous a donné des idées pour vos propres cours en ligne. N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre propre méthode, je serai ravie qu’on ait un échange sur le sujet ! 🙂

Commentaires

  • Julia Brito le 6 octobre 2020  :

    Salut! Je vous ai trouvée sur YouTube il y a pas très longtemps, à travers une vidéo de Révise ta grammaire, et ça m’a beaucoup plu. Je vois que votre site n’est pas différent: il est très utile et didactique! J’ai trouvé ce post particulièrement intéressant, parce qu’en ce moment, au Brésil, à cause de la pandemie, toutes les classes sont en ligne (même dans le contexte des écoles régulières, des écoles de langue, etc). Donc ça a été (et ça l’est encore) une adaptation pour moi, en tant que prof de FLE. Bonne continuation avec la chaîne YT et le site 😉 Bisous depuis le Brésil.

    • Maureen le 6 octobre 2020  :

      Bonjour Julia, merci pour ce gentil commentaire ! Oui, les cours en ligne sont une nouveauté à laquelle tous les profs doivent faire face… mais c’est très différent selon le nombre d’élèves qu’on a en face de soi, et leur âge. J’espère que ça se passe bien pour vous. À bientôt sur mon site !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *